Perdu dans la forêt, texte de Camille

                               Perdu dans la forêt vierge

Par Camille

                                Le premier jour

S.O.S demande autorisation atterrir… James prend peur.

                                  Le deuxième jour

 Il s’appelle James, il a vingt ans et il est Anglais. Il est dans l’avion et part en vacances au Brésil où habite sa famille. L’année universitaire a été dure et il est content d’avoir quitté Londres pour aller retrouver sa famille au soleil. James est blond, a les yeux bleus, et porte souvent des lunettes de soleil noires. Il fait des études de génie à Londres, travaille beaucoup et n’est pas habitué à sortir de la ville. Il adore lire des livres et des B.D. 

                                     Le troisième jour   

  Le deuxième jour à 21 heures, quand James atterrit dans la jungle, il a mal partout. Le pilote, Louis, sur le point de mourir, dit à James :

-Pars sans moi James, c’est toi le plus important, tu es encore jeune.

-Je vais voir où nous sommes tombés, s’il y a quelqu’un, dit James. 

James part explorer la forêt, il ne trouve rien d’autre qu’un lac et des arbres, mais il est tard et cela n’est pas surprenant. Il revient vers l’avion et dit à Louis,

-Il n’y a rien d’autre que des arbres et un lac. Nous avons atterri dans la jungle, je ne vois pas très bien parce qu’il fait nuit.

Le pilote dit au garçon :

-Va voir, je suis sûr qu’il y’a quelque chose.

James repart, regarde bien et soudain voit de la fumée au loin. Mais James n’a pas la force d’aller aussi loin et revient sur ses pas. Cela attendra jusqu’à demain.

Suis la rivière

                                        Le quatrième jour   

 Le lendemain matin, James va à la rivière pour se baigner et boire un peu d’eau. Sur son chemin, il voit plein d’arbres coupés et des animaux assez étranges qu’il n’avait jamais vus auparavant.   

Il touche la mousse des arbres, et trouve cela assez poilu. Il doit faire de grand pas pour dépasser les obstacles. James sent l’odeur de la forêt. Tout à coup il voit un tigre !! le jeune garçon essaye de se cacher, mais c’est trop tard, le tigre l’a déjà vu. Il approche très doucement pour que le tigre ne lui fasse pas mal. Le tigre le suit tranquillement, en tirant la langue comme s’il avait faim. James le baptise « Vitesse éclair. » Le jeune garçon est devant la rivière, le tigre le suit toujours. Il prend de l’eau, et remplit sa gourde. James voit des fraises, des framboises et plein de petits fruits. Il en goute un  ou deux. Il les trouve très bons. Le jeune garçon en donne un peu à « Vitesse éclair. » Désormais, « Vitesse éclair » sera son ami. Après ils vont dormir parce qu’ils sont très fatigués.

                                                 

  Le cinquième jour                                         

  Pendant que James prend de l’eau, le tigre le tapote pour lui montrer quelque chose. Avec sa patte « Vitesse éclair » montre un couteau à James. Le jeune garçon le prend, puis il se dit :

-Je vais aller me balader. Grace au couteau, je pourrai me défendre. 

Après trois heures de marche épuisante, James et le tigre voient un grand temple. James se dit que cela pourrait être un temple Inca. Il a bien envie de visiter le temple mais il a peur des pièges qui pourraient y être cachés.  Ou peut-être qu’il pourrait se balader dans les environs. Oui !!! C’est une meilleure idée. Tout à coup « Vitesse éclair » grogne. James prend peur, se dit que le temple est peut-être toujours habité, et préfère s’éloigner.

                             Le sixième jour   

Une mygale   …. Aaaah ! une mygale vient de le piquer. 

                                     Le septième jour 

Le jeune garçon a de la fièvre. Sa jambe est gonflée et brulante, le venin s’est glissé dans son corps. Il essaye de marcher tant qu’il peut, mais il finit par s’effondrer, là, par terre au milieu de la forêt… Au-dessus de lui, du vert partout. Puis il s’endort. Il rêve qu’un peuple vient le chercher. La fumée qu’il avait vue le troisième jour, c’était peut-être eux. Dans son rêve, il aperçoit aussi Louis. Il est habillé très bizarrement contrairement à la dernière fois qu’il l’a vu.

Le huitième jour 

Quand le jeune garçon se réveille, il va bien mais il ne sait plus où il est. Il comprend qu’il se trouve dans une petite cabane en bois, et se repose sur un lit de feuilles. Peut-être que « Vitesse éclair » l’a trainé jusqu’ici. En pensant à « Vitesse éclair » James le voit e tourner autour du lit. Le tigre montre la porte en levant sa patte. James se lève de son lit. « Vitesse éclair » le suit.  Quand James sort, il voit des INDIENS qui parlent et lui expliquent ce qui s’est passé/ 

-Nous t’avons trouvé en mauvaise état, alors nous t’avons amené dans notre village pour te soigner. Va dormir il se fait tard et tu n’es pas encore en forme.

Il va dormir.

                                   Le neuvième jour  

Le jeune Anglais se réveille très tôt le lendemain parce qu’il a soif. Mais il n’y a personne pour lui donner de l’eau, et il n’a pas va pas vu de robinet dans sa cabane. Alors il marche vers le village, en espérant trouver de l’eau. Il tombe sur un marché et achète des souvenirs pour sa famille. Il pense à eux. Il espère qu’ils ne s’inquiètent pas pour lui. Il achète une maquette de bateau.

 

Le vendeur lui dit qu’il y a un conducteur de pirogue pas très loin. James part acheter des tickets au bout de l’allée pour faire un tour de pirogue. Après avoir fait la queue, il découvre que le vendeur n’est autre que Louis. Celui-ci lui donne un ticket gratuitement et parle un peu avec lui. Il lui raconte qu’il s’est installé au village et qu’il va se marier avec une indienne. Il ne retournera plus jamais en Angleterre.

                                                        Le dixième jour

Le matin, James se dit que cela fait longtemps qu’il est dans la jungle, et que sa famille doit s’inquiéter. Le jeune garçon va voir le chef du village et lui dit qu’il veut partir le plus vite possible. Mais comme il n’y a pas d’aéroport au village, James doit se rendre dans une ville située à plusieurs kilomètres. Après cela, James retrouve Louis qui lui propose de l’emmener en pirogue.

En tendant les bras vers James, le pilote donne sa plus belle maquette en souvenir. Le soir le jeune garçon annonce son départ, mais le chef lui dit : 

-NON, attendez, ont avait prévu de faire un feu de camp. Il accepte, et part le lendemain avec Louis après avoir échangé des souvenirs.

          

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s