Des auteurs pris aux mailles du filet

Peche-OK-banniere-2

 

Les 12 et 13 mars, nous serons une cinquantaine d’auteurs hébergés au Musée de La Marine pour débattre, échanger, rencontrer les lecteurs qui aiment les cropped-9782211093408.gifhistoires de mer et de marins.  Nom de l’événement: « A la pêche aux livres! » Le prétexte? L’exposition « Dans les mailles du filet », dont je voulais vous parler depuis longtemps…Heureusement, il n’est pas trop tard puisqu’elle se termine le 26 juin 2016.

J’y ai retrouvé toute l’histoire de la Grande Pêche dans laquelle je m’étais plongée pour écrire Perdu en mer.

IMG_20151112_170609_hdr

Cette aventure longue de cinq siècles,  souvent tragique, des pêcheurs à la morue, au large de Terre-Neuve et de l’Islande, y est racontée de manière simple, claire, complète. Il y a même une maquette du navire hôpital, le  Saint-François d’Assise, qui s’ouvre pour nous laisser voir les lits suspendus de l’infirmerie.  Le Grand Métier se dévoile sur des gravures, des photos anciennes. Des fragments de vies sont happés par des caméras balbutiantes, surgissent au détour d’un flacon d’huile de foie de morue, d’une affiche.

IMG_20151112_170342

Le destin des pêcheurs a touché de nombreux peintres qui nous offrent leur toiles signées  Marin Marin, Paul Signac, Mathurin Méheut, Louis Garneray,  Albert-Guillaume Démarest, Edmond Rudaux, Jean-Georges Cornélius…

IMG_20151112_170918_hdr

Un long chapitre est consacré au roman de Pierre Loti, Pêcheur d’Islande, publié en 1886. On y apprend que l’auteur avait profité de la sortie  de son livre pour lancer une souscription dans Le Figaro. Il voulait venir en aide aux trente veuves et aux quatre-vingts orphelins que le naufrage d’un morutier venait de laisser à Paimpol.

Emus, instruits, nous sommes prêts pour la dernière salle. L’Histoire a cédé la place à l’actualité. Les chiffres sont durs: plus de 20 millions de tonnes de poissons braconnés tous les ans, les 3/4 des poissons consommés en France sont importés, les 2/3 des navires disparus en dix-huit ans…

Et demain? Demain, une pêche durable,  grâce à la mobilisation de nombreux intervenants? Grâce aux enfants d’aujourd’hui qui seront informés, éduqués ?

Alors, conduisons  les au Musée de la Marine voir Les mailles du filet.

Ils vont grandir, et nous aussi.

http://www.musee-marine.fr/content/paris-week-end-des-ecrivains-evenements

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s